KOJIKI

Écrit au début du VIIIè siècle, alors que les Japonais ne possédaient pas encore leur propre système d’écriture, le KOJIKI est une transcription phonétique de la langue japonaise en caractères chinois. Le livre le plus ancien du Japon décrit les mythes et autres transmissions de la culture orale. Racontées sans fioritures et avec force, ces histoires nous montrent l’origine de l’esprit et du comportement des japonais. Le titre de cette nouvelle rubrique se veut un clin d’oeil à ce livre. Notre idée est d’écrire à partir des histoires, des anecdotes et autres contes ayant pour thème les arts martiaux, une sorte de kojiki actualisé. Les « petites histoires » qui gravitent autour du karaté et des arts martiaux sont très fréquentes. Nombre d’entre elles sont relatées par des experts dans des ouvrages où transmises par voie orale Parfois drôles, parfois émouvantes, elles donnent souvent à réfléchir et, il nous a semblé intéressant au gré de nos lectures ou de nos découvertes de vous en faire part.


LE COUP D’ORTEIL MEURTRIER D’ARAKAKI ANKICHI

L’INCROYABLE DESTIN DE YOSHITAKA FUNAKOSHI [ GIGO ]

52 CITATIONS DE SHOMEN GICHIN FUNAKOSHI

MOTOBU LE SINGE

L’ESPRIT CONTRE LA FORCE

LA MAIN CASSÉE DE KANAZAWA

UN KARATÉKA IRRESPECTUEUX

LE GRAND SAUT

LA SERVIETTE CONTRE LE SABRE

SAKUGAWA ET LES PIRATES CHINOIS

BOKUDEN ET SES TROIS FILS

LA CIBLE INVISIBLE

YANG LU CHAN ET LE MANTEAU MAGIQUE

DAVID CONTRE GOLIATH

UN ÉTRANGE REGARD