GILBERT GRUSS

C’est à Strasbourg, en 1961, où il étudiait, que Gilbert GRUSS (1943-2016) découvre le Karaté, art martial japonais qui venait d’être introduit en France. Autodidacte, toujours à la recherche de nouveauté, il ne se contentera pas de cette seule discipline. Sa soif de connaissance, sa recherche de techniques inédites le pousse à s’initier à pratiquement tous les styles de combat à mains nues existants, tant japonais, que chinois, coréens et autres mais sans jamais renié son style de départ le Karaté.
Entré en équipe de France en 1968, il va dominer durant 4 ans, avec son concurrent Dominique Valéra, les championnats de France et d’Europe. Son parcours sportif se termine en 1972 avec un titre mondial par équipe obtenu au dépend des Japonais.
La période de combattant achevé il va se consacrer à transmettre ses connaissances de l’art du combat, d’abord comme entraîneur Fédéral en Allemagne puis jusqu’en 1996 comme entraîneur National en France.

Sur le plan local, après avoir enseigné durant 8 ans le Karaté à l’institut Anselin, il fonde sa propre école qui deviendra l’Ecole de Karaté Traditionnel de Thionville qui compte aujourd’hui 35 ans d’existence.
Depuis une quinzaine d’années pour compléter ses connaissances sur les origines du Karaté et surtout trouver les chaînons manquants il pratique aussi le Taïchi Chuan.
Aujourd’hui 9ème dan (le premier à ce niveau en Europe et le seul 9ème Dan non japonais reconnu par la Fédération Mondiale), celui que l’on qualifie de grand expert de Karaté, plusieurs fois champion de France, d’Europe et du Monde, s’est spécialisé dans la self défense.
Il a réactualisé toutes les techniques de Karaté tombées dans l’oubli pour élaborer sa méthode d’auto défense (Goshin).
Aussi lorsque cet ex champion du Monde démontre les techniques spécifiques de Self défense, l’art de la main vide se transforme en une illustration d’un Karaté qui se veut total.
Gilbert GRUSS ne laisse planer aucun doute sur la destination originale du Tode (Main de Chine non original du Karaté à Okinawa) : un art du combat destiné à répondre à toutes les situations conflictuelles, qu’elles soient verbales, psychologiques ou physiques et mêmes les plus extrêmes. Exigence qui semble de plus en plus d’actualité.
Gilbert GRUSS avec son ex adversaire et ami Dominique VALERA sont considérés comme des légendes vivantes du karaté, il est connu pour n’accepter aucune compromission. Par ses démonstrations il balaye tous les doutes que l’on pourrait avoir sur la réelle efficacité de ses techniques appliquées dans les situations les plus délicates.

L’éventail technique complet

La raison ? Gilbert GRUSS maîtrise pratiquement tout l’éventail technique du Karaté Jutsu, mais, en plus de cette maîtrise de cet art martial, il a su réactualiser tous les « Waza » tombés dans l’oubli en raison de la seule vocation sportive du Karaté d’aujourd’hui.
Concernant les katas il leur a fait retrouver leur véritable destination : un Gestuel Martial qui reproduit des situations de combat authentiques, des confrontations vécues mais aussi des enchaînements énergétiques et énergisants.
Bien que notre ex-champion du Monde de karaté, ex-entraîneur de l’équipe fédérale allemande ( 1972-1976) et ex-entraîneur national (1976-1994) maîtrise parfaitement toutes les techniques autorisées dans les assauts sportifs, il a toujours considéré que ces derniers ne devaient pas être ramenés à une simple course aux médailles avec l’effet réducteur que cela entraîne. Dans le domaine de la gestion physique et psychologique du combat il sait se montrer convaincant, et ce déjà à l’époque où il était sportif de haut niveau. Le Karaté est un art et comme tous les arts il est en constante évolution.
Sa recherche ? La maîtrise du corps (Taï), la perfection du geste (gi), et la détermination (Shin).

Accédez au site de L’école de Maître Gilbert Gruss sur la page LIENS