MAURICE PORTICHE

Après des débuts prometteurs en compétitions, au début des années 70, tant en kata qu’en combats, qui lui valurent l’honneur de figurer parmi les Espoirs français, Maurice Portiche quittait la France pour des raisons professionnelles.

Son métier de diplomate lui avait permis de vivre au Laos, à Hong Kong, en Chine et au Japon. Si cela avait mis un terme à ses activités sportives, ce long séjour en Asie en revanche avait considérablement développé ses connaissances des arts martiaux.

De formation Kyokushin, il se familiarisa avec divers styles de boxe Shaolin tout en poursuivant assidûment la pratique du Taikiken (version japonaise du Yiquan, art interne chinois) qui lui avait été enseigné par Maîtres J.Kallenbach et Sato.

L’initiation à Pékin en 1984 au Taijiquan compléta sa formation martiale riche alors du double apport chinois et japonais. Il pu faire les liens entre les disciplines japonaises et les arts chinois, et surtout, compris l’évolution logique et naturelle de l’externe vers l’interne. Dans le même temps, la vie des maîtres japonais et chinois était mieux connue mettant en évidence la grande diversité de leurs parcours: experts dans une école externe, ils s’adonnaient également aux arts internes et, inversement, ceux qui maîtrisaient un art interne avaient dans leurs jeunesse pratiquer des boxes externes.

Seule cette complémentarité permet de s’entraîner jusqu’à son dernier souffle comme le préconisait Maître Funakoshi. C’est par ailleurs la clé de la bonne forme physique et de l’équilibre psychologique, dont on parle tant, mais qui sont si difficilement atteignables.

Fort de la cohérence d’une vision globale des arts martiaux, Maurice Portiche a pu mener de front quête martiale et responsabilités professionnelles, jouissant des bienfaits apportés par la pratique des arts martiaux internes au double plan de la santé physique et de l’équilibre psychologique.

PALMARÈS SPORTIF :

1969 : vainqueur de la Coupe Funakoshi (combats et katas)

1970 : vainqueur de la Coupe de l’Ile de France (toutes catégories)

1971 : vice-champion de l’Ile de France (poids légers)

1971 : Champion de France universitaire par équipe

1972 : vice-champion de la Coupe internationale de Paris de katas

Publicités