TECHNIQUES DEFENSIVES

AGE-UKE :

Blocage de l’avant-bras en remontant. Elle code le réflexe naturel qui consiste à se protéger le visage en levant son bras. Il est important de croiser les bras dans le mouvement lui-même. Le second bras se placera naturellement en hikité, avec une rotation de l’épaule et de la hanche simultanément qui donneront un blocage puissant.

GEDAN-BARAÏ :

Défense basse. C’est un balayage de l’avant bras pour contrer un coup au ventre. La main d’appel descend vers le sol, poing fermé. Le poing monte à l’oreille et descend en arc de cercle jusqu’au genoux de la jambe avant. Le coude pivote, l’autre poing revient en kikité à la taille, avec un mouvement des hanches en rotation inverse.

SHUTO-UKE :

Défense typique du karaté, les deux mains ouvertes et droites. La hanche participe aussi en rotation inverse. Cette rotation est d’autant plus forte que shuto-uke est souvent pratiqué en position kokutsu-dashi, dans laquelle le corps est d’avantage de profil.

SOTO-UKE :

Blocage avec l’avant bras avec un mouvement circulaire de l’extérieur vers l’intérieur. La rotation de l’avant bras se fait au moment du contact, avec toujours un verrouillage au niveau des hanches. Le second poing revient en hikité à la taille.

UCHI-UKE :

Même mouvement que précédemment, mais extérieur-intérieur.

EMPI-UKE :

Avec le coude, poings au hanches.

GEDAN-UKE :

Blocage des mains croisés. L’attaque étant stoppée au niveau de la fourche.

HAISHU-UKE :

Utilise le dos de la main ouverte. Se fait dans un mouvement allant de l’intérieur vers l’extérieur, de profil par rapport à l’attaque.

NAGASHI-UKE :

Consiste à dévier avec le dessus de l’avant bras une technique directe. Le mouvement simultané des deux bras laissent entrevoir une défense avec un contre dans le même temps.

JUJI-UKE :

Les mains bloquent en étant croisée au niveau du visage, pour rejeter l’attaque vers le haut. Les mains peuvent être ouvertes ou fermées.

KAKIWAKE-UKE :

Blocage éxécuté simultanément avec les deux avants bras, généralement à une hauteur moyenne. Défense contre une saisie en écartant laprise de l’adversaire. Mains fermées ou ouvertes.

MIKAZUKI-GERI-UKE :

Balayage avec la plante du pied dans un mouvement circulaire allant de l’intérieur vers l’extérieur.

MOROTE-USHI-UKE :

Blocage double une main sur l’autre avant bras. Mouvement circulaire de l’intérieur vers l’extérieur. Peut se traduire comme un blocage et une attaque simultanée, plutôt que comme un renfort du blocage par la main.

MOROTE-TSUKAMI-UKE :

Cette technique est considérée comme une amorce de clef de bras, avec un déséquilibre de l’adversaire.

NAMI-GAESHI :

ou nami-ashi. Esquive sur une tentative d’attaque ou de balayage sur la jambe.

OSAE-UKE :

Blocage avec la paume de la main du haut vers le bas où l’on cherche à dévier l’attaque vers le sol.

OTOSHI-UKE :

Mouvement du haut vers le bas, blocage avec le tranchant externe de l’avant bras ou du poing. Technique puissante contre les attaques de bras et coup de pied pénétrants.


TATE-SHUTO-UKE :

Le blocage s’effectue avec la partie extérieure de l’avant bras, doigts vers le haut, poignet plié. Aussi possible avec le « sabre de main ».

TEISHO-AWASE-UKE :

En poussant vers le bas, les deux poignets étant collés en formant une fourche.

TSUKI-UKE :

Coup de poing utilisé comme défense pour stopper net l’attaque de l’adversaire.