NIJUKUN

Le Nijukun consiste en 20 préceptes laissés par Maître Gichin Funakoshi à ses étudiants, pour s’ améliorer à travers la pratique quotidienne du Karate-do. .

Les principes du Nijukun sont concis et tendent vers une nature profondément philosophique. Cette même concision fait qu’ils sont sujets à des multiples interprétations et ce, même dans leur langue d’origine : le japonais. Ces courts préceptes étaient originellement destinés à être enrichis par des explications de Maître Funakoshi, dans son dojo ou au hasard de cours particuliers que celui-ci donnait à ses élèves. Pour avoir une version parfaitement exacte au niveau des mots et du sens, il faudrait retourner au début du XIX ème siècle dans un Japon d’un autre temps, car plusieurs kanji sont difficiles de compréhension et certains ne sont plus utilisés aujourd’hui.

Les trois premiers kanji à droite signifient Nijukun. Le dessus de chaque ligne commence avec un _ suivi de , . C’est le chiffre un qui est compté au dessus de chaque ligne. Il indique « Hitotsu. » Cela signifie un point ou une chose. La source de ce texte est probablement une calligraphie murale qu’il a créée pendant ses années plus actives. Funakoshi n’a pas écrit de livre sur ces 20 préceptes qui ont été interprétés de différentes façons. Le texte se lit de haut en bas, de la droite vers la gauche.

Règle 1. N’oubliez pas que le karate-do commence et se termine dans la courtoisie.

Karate do wa rei ni hajimari, rei ni owaru koto wo wasuru na

Karate do: la voie du karate

Rei : courtoisie, salutation, salut, gratitude

hajimari : début

towaru : finir

koto : chose

wasuru na : n’oubliez pas

Règle 2. En karate l’initiative est sans avantage.

Karate ni sente nashi

Karate : main vide

sente : le premier geste, le premier mouvement, l’initiative

nashi : n’existe pas, n’est pas là

Règle 3. Le karate est l’aide de l’ équité.

Karate wa gi no tasuke

Karate : main vide

gi : justice, droiture, loyauté, fidélité, signification, sens

tasuke : aide, secours, délivrance

Règle 4. Avant tout connais-toi, ensuite connais les autres.

Mazu jiko wo shire, shikashite ta wo shire

mazu : premièrement, tout d’abord

jiko : soi-même shire : connaître, savoir

shikashite : et, aussi, alors, puis

ta : les autres

Règle 5. L’esprit (la force psychologique) avant la technique.

Gijutsu yori shinjutsu

Gijutsu : technologie, technique, habileté, art, compétence

yori : plus que

shinjutsu : spiritualité

Règle 6. Il est nécessaire de libérer son esprit.

Kokoro wa hanatan koto wo yosu

Kokoro : coeur, esprit, noyau

hanatan : séparer, laisser la liberté, relâcher, laisser aller

koto : chose, substance

yosu : nécessite, demande, exige

Règle 7. La malchance provient de la négligence.

Wazawai wa getai no shozu

Wazawai : malheur, infortune

getai/kaitai : paresseux, négligent

shozu : produit, provoque, survient

Règle 8. Ne croyez pas que le karate n’est qu’au Dojo.

Dojo nomi no karate to omou na

dojo : place, salle d’entraînement

nomi : seulement

karate : main vide

omou na : ne pensez pas

Règle 9. Une formation de karate dure une vie entière.

Karate no shugyo wa issho de aru

karate : main vide

shugyo : formation, instruction

issho : vie entière, existence de

aru : pour être

Règle 10. Le karate est dans tout ce que vous faites, là est sa beauté .

Arai yuru mono wo karate ka seyo soki ni myo mi ari arai

yuru : tous, chaque

mono : chose(s), substance

karate : main vide

ka seyo : transformez en, transformez (commande)

soki : là (pas trop loin)

myo mi : charme, beauté exquise

Règle 11. Le karate est comme l’eau chaude, si vous ne lui apportez pas de la chaleur constante, elle refroidira.

Karate wa yu no goto shi taezu netsudo wo atae zareba moto no mizu ni kaeru

karate : main vide

yu : eau chaude

gotoshi : comme, comme

si taezu : toujours, continuellement, sans interruption, incessamment

netsudo : degré de chaleur/enthousiasme

atae zareba : à moins que vous donniez

moto : origine, état précédent

mizu : eau

kaeru : retour

Règle 12. Ne pensez pas que vous devez gagner, mais plutôt que vous ne devez pas perdre.

Katsu kangae wa motsu na makenu kangae wa hitsuyo

katsu : pour gagner

kangae : une pensée

motsu na : n’ont pas (commande)

makenu : ne pas perdre

hitsuyo : requis

 Règle 13. Transformez-vous selon votre adversaire.

Teki ni yotte tenka seyo

Teki : ennemi, rival, concurrent, adversaire

ni yotte : selon

tenka seyo : changement

Règle 14. Le secret du combat réside dans l’art de le diriger.

Tattakai wa kyo-jitsu no soju ikan ni ari

tattakai : combat, guerre

kyo jitsu : vérité ou mensonge, combat intelligent, essayant chaque stratégie

soju : contrôle, pilote

ikan : quoi, comment

Règle 15. Pensez aux bras et aux jambes des gens comme des épées.

Hito no te ashi wo ken to omoe

hito : les gens

te ashi : bras et jambes

ken : épée

to omoe : pensez

Règle 16. Passé votre foyer, 1 million d’ennemis attendent.

Danshi mon wo izureba hyakuman no tekki ari

danshi : homme, mâle

mon : porte, barrière

izureba : si [ quelqu’un ] sort

hyakuman : 1 million

tekki : adversaire, ennemi

Règle 17. Position formelle pour les débutants, position naturelle pour les avancés.

Kamae wa shoshinsha ni ato wa shizentai

kamae : maintien, position, structure, aspect

shoshinsha : personne inexpérimentée, novice(s)

ato ; plus tard

shizentai ; position normale

Règle 18. La pratique (kata) doit être faite correctement (parfaite), car le combat est autre chose.

Kata wa tadashiku jissen wa betsu mono

kata : forme, routine d’exercice de karaté

tadashiku : correctement

jissen : vraie bataille, vrai combat, vraie guerre

betsu mono ; chose séparée, autre chose

Règle 19. N’oubliez pas le contrôle de la dynamique de la puissance, de la flexibilité du corps, et de la vitesse relative des techniques.

Chikara no kyojaku, ka rada no shinshiku waza no kankyu wa wasuruna

chikara : puissance

kyojaku : force + faiblesse, force relative

tai ; corps

shinshuku ; expansion et contraction, élastique, flexible

waza ; technique

kankyu ; vitesse relative, lent et rapide

wasaruna : n’oublie pas

Règle 20. Perfectionnez-vous sans arrêt.

Tsune ni shinen kufu seyo Tsune

ni : tout le temps

shinen : pensée

kufu : le dispositif, adaptation, invention, moyen

seyo : faîtes-le