HEIAN SHODAN

Heian-Shodan vous est également présenté dans la page KATAS.

COURS DU 11 SEPTEMBRE 2010

I – Echauffement
  • sautillements sur place
  • sautillements sur le côté avec déplacement du poids de corps
  • idem avec changement de pied au signal
  • ouvrir la jambe sur le côté
  • idem en passant la jambe le plus loin possible derrière la hanche
  • idem jambe tendue
  • en kibadachi effectuer des petites flexions sur les genoux et dans cette position transfert du poids du corps gauche/droite
  • accroupi se relever jambes tendues mains au sol devant soi
  • idem sur la pointe des pieds mains à plat – se redresser jambes tendues – rapprocher les mains près des pieds – se redresser en déroulant la colonne
  • échauffement des bras avec rotation des bras pliés aux épaules
II – Technique
  • travail du oi zuki lentement avec rencontre des 2 poings à la rotation
  • rapidement avec kiai
  • idem jodan uke – bien croiser le bras qui monte en gardant le bras de protection en l’air -rotation à la fin
  • idem gedan barai position yoi – armement – descente – rotation quand les 2 poignets se rencontrent
  • armement gedan barai + pointe pied arrière– pose talon + blocage
  • travail des 2 côtés
  • enchaîner gedan barai en reculant jambe droite– gyaku (kiai)– jodan uke en yoi -gyaku (kiai)
  • idem autre côté
  • réaliser le blocage et la frappe en même temps
  • travail des 2 côtés
karatétruc : pour réaliser un blocage et la frappe en même temps, il ne faut pas armer le gedan baraï à l’oreille mais juste esquisser l’armement devant le corps
  • mise en application du oi zuki, jodan uke et gedan baraï avec heian shodan

( recherche des appuis avec la pointe du pied, position basse, bien tirer sur le bras qui

fait hikite, kiai puissant)

  • Etude des différentes formes du kata en ura (à l’envers)
  1. partir à droite au lieu de gauche
  2. faire le kata en reculant sur les gedan baraï et les shuto
  3. faire le kata en partant de la fin – démarrer du dernier shuto à droite
  • sur le deuxième shuto, ne pas aller sur l’avant mais faire la rotation puis enchaîner le shuto sans temps d’arrêt
  • après le dernier shuto, faire une rotation horaire sur la jambe droite en gardant la main droite sur la poitrine et la main gauche légèrement tendue – arriver sur la pointe de pied jambe gauche et frapper oi zuki avec le kiai
  • reculer en enchaînant les jodan uke – le dernier shuto jodan uke est main ouverte et le poing se ferme au 4éme gedan baraî –
  1. combiner les formes : exemple partir de la fin du dernier shuto à gauche

L’idée est de faire travailler « la mémoire du corps » et de se retrouver dans des positions nouvelles.

IV – Bunkaï

Tori attaque mae geri jambe droite – uke recule et bloque gedan – attaque gyaku – le pied arrive après le coup – rotation pour rester sanshin (on réalise le bunkaï à partir de la version ura du point 2)

uke qui a posé le pied droit pivote et change de garde

nouvelle attaque en mae geri suivi de maete – uke esquive gedan barai et saisit la main de uke en le tirant sur le côté d’un coup sec pour le déséquilibrer–oi zuki aux côtes ou au visage en avançant

uke dans l’armement du gedan barai effectue une clé de la main droite et attrape le menton de tori avec la main gauche – uke en s’écrasant recule la jambe et effectue une projection de tori.