KIHON IPPON KUMITE

CONSULTEZ ÉGALEMENT LA PAGE SUR LES DIFFÉRENTES FORMES DE KUMITE

Dans cet exercice, il y a 5 attaques conventionnelles : Jodan oi zuki, chudan oi zuki, mae geri, mawashi geri et yoko Geri.

Un petit « rituel » compose cet exercice. Il est capital de le maîtriser afin de se présenter à l’examen du 1er dan.
Tori et Uke se font face, en yoi.
Tori annonce l’attaque qu’il va effectuer et se met en kamae en reculant, garde à gauche. Ceci s’effectue tranquillement, sans précipitation mais avec kimé. Uke cherche la distance . Puis, au moment qui lui semble opportun, Tori lance son attaque avec le maximum de conviction mais toujours avec contrôle.
Uke, qui a l’avantage de connaître l’attaque portée, doit bloquer et porter une et une seule contre-attaque. Celle-ci doit être effectuée avec le plus de rapidité possible. Afin de démontrer la précision de la technique portée, Uke maintiendra sa contre-attaque un court instant ( sauf en cas de technique de pied ). Rappelons que le contrôle est un élément très important. Uke se sera retiré ou aura attendu que Tori se soit retirer avant de relâcher sa garde et de revenir en yoi.
Une fois que les deux protagonistes sont revenus en yoi, Tori se mettra en garde à droite et produira la même attaque en l’ayant toutefois annoncée très clairement. ( et ainsi de suite jusqu’à avoir fait les 5 attaque à gauche et à droite ). Cet exercice permet de faire connaissance avec les Kime Waza (attaques et défenses décisives) ainsi que la gestion de la distance.

KARATETRUC :

Attention à la position du pied lors de l’esquive. Celui-ci ne doit pas resté dans l’axe de Tori.

Sur le travail à deux ne pas lever la main droite sur le blocage en jodan uke.

Bien penser à la rotation des hanches sur les ripostes.

EXEMPLE :

Après le salut, Tori annonce l’attaque : jodan oi zuki et recule la jambe droite et effectue gedan barai avec kiai – Uke recherche la distance. C’est à lui de le faire puisque dans l’idée du combat, il doit mettre toutes les chances de son côté. A partir de ce moment-là, il ne doit plus y avoir de mouvements ou de gestes parasites de part et d’autre des 2 adversaires. Il faut être très rigoureux du début à la fin.

Sur l’attaque franche de Tori avec kime et kiai, Uke esquive à droite effectue jodan uke et riposte gyaku chudan ou jodan avec kiai–

Le bras reste en place quelques instants puis Uke recule d’un pas – Tori revient en yoi – Uke revient à son tour en yoi en restant toujours zanshin .

refaire la même chose avec l’autre jambe.