STAGE GRUSS FEVRIER 2011 PERONNAS

Avec l’autorisation de Maitre Gilbert Gruss

Compte rendu du Stage Gilbert Gruss 26/27 février 2011 Péronnas

Après avoir fait un rapide historique du karaté d’après-guerre et des dérives qui ont conduit petit à petit à oublier le karaté traditionnel pour s’orienter vers un karaté plus sportif, Gilbert Gruss rappelle qu’il est important de suivre une certaine évolution dans le karaté afin de passer par certains stades pour accéder au « do » – terme que l’on peut traduire par « voie » ou « chemin ». Comparant le corps à un sabre, celui-ci doit être aiguisé régulièrement pour pouvoir affronter la réalité quotidienne. Développant la métaphore, il explique que l’on ne va pas au combat avec un sabre émoussé. Il évoque à ce propos les principes du «  shin – gi -tai » qui fondent et structurent l’ensemble des arts martiaux : c’est-à-dire le mental, la technique et le corps. Il compare ensuite la pratique du karaté à l’apprentissage d’une langue écrite : on apprend d’abord les lettres (kihon) puis on forme des mots (renzoku), on fait des phrases ( kata = texte gestuel) puis on est apte à écrire des textes (kumite) et enfin, on est capable d’inventer des histoires. On peut alors explorer d’autres styles pour s’ouvrir l’esprit.

Echauffement

Chaque exercice s’exécute une dizaine de fois.

  • Mains sur les genoux serrés et fléchis – rotation des deux genoux dans le même mouvement horaire et anti horaire.
  • En kiba dachi mains sur les genoux, rotation des genoux en symétrie horaire et anti horaire.
  • Jambes légèrement écartées, mains aux hanches rotation du bassin horaire et anti horaire en élargissant et en diminuant les cercles.
  • Etirement de la nuque en baissant et en relevant la tête – rotation de la tête sur l’axe horaire et anti horaire.
  • Mains aux épaules rotation horaire et anti horaire.
  • Bras tendus dans l’axe des épaules poignets cassés vers le haut rotation horaire et anti horaire.
  • Bras tendus poignets cassés vers le bas rotation horaire et anti horaire.
  • Bras tendus mains ouvertes orientées vers le haut – rotation des épaules pour amener les mains ouvertes orientées vers le bas et vice versa.
  • Bras tendus poignets cassés vers le haut pousser latéralement.
  • Les bras le long du corps rotation des épaules vers l’avant puis sur l’arrière.
  • Jambes très écartées mains au sol, transférer le poids du corps sur une jambe, s’accroupir sur le talon à plat, repasser par le centre et idem de l’autre côté.
  • Jambes très écartées mains au sol, aller toucher son pied, revenir au centre – idem de l’autre côté.
  • En kiba dachi descendre et monter le dos bien droit.
  • En kibadachi effectuer des petites flexions rapides sur les genoux.
  • En zenkutsu passer en kokutsu idem avec rotation du bassin horaire et anti horaire
  • En zenkutsu descendre de plus en plus bas pour être parallèle au sol, mettre les mains à plat et tendre la jambe d’appui – redescendre et recommencer.
  • Sur le dos, les mains sous les fesses lever la jambe verticalement.
  • Ecarter les jambes effectuer des rotations des jambes en symétrie en agrandissant et en réduisant les cercles.
  • Attraper ses talons avec les mains et tendre les jambes.
  • Allongé sur le côté lever la jambe – idem à la verticale – idem sur le côté.
  • Assis jambe écart la main gauche au sol, passer le bras droit par dessus la tête et faire des étirements. Idem de l’autre bras.
  • Assis jambe écart aller toucher le sol avec le ventre en tendant les mains sur le sol.
Techniques
  • En yoi faire même bras : uchi uke /tsuki ; gedan barai /haito ; tsuki /gedan barai.
  • En zenkutsu faire mae geri en posant la jambe devant puis revenir à la position yoi. – idem avec mawashi geri puis yoko geri.
  • En zenkutsu faire mae geri en posant derrière, transfert du poids de corps et enchaîner mawashi geri.
  • En zenkutsu passer en kokutsu avec pivot sur la jambe d’appui (transfert du poids de corps) et vice versa.
Travail à 2
  • Tori jambe gauche en avant attaque Jodan oi zuki – Uke en yoi bloque jodan age uke bras gauche et frappe en même temps gyaku zuki (principe du sen no sen) – Penser à bloquer l’attaque dès le départ en avançant. Ne pas attendre que le coup arrive à son terme.
  • Tori jambe gauche en avant attaque jodan oi zuki – Uke sur age uke bras gauche attrape le poignet de Tori, et en passant en kokutsu, effectue une rotation anti horaire à 180 ° du bras en hikite ; hikite signifie tirer le poing : le sien ou celui de l’adversaire.
  • Faire le même travail à courte distance. Dans le premier temps Uke esquive sur la gauche et riposte- Dans le deuxième temps, Uke se saisit du poignet, dès le départ de l’action. Faire le travail lentement, puis de plus en plus vite. On peut raccourcir la distance en fonction de ses réflexes.
  • Tori attaque mae geri jambe gauche en avant – Uke dévie gedan barai en kokutsu puis riposte gyaku zuki avec transfert du poids de corps. Idem avec riposte en mawashi ou yoko geri.
  • Tori jambe gauche en avant attaque mae geri – Uke recule sa jambe et bloque osae uke avec la main basse de la garde kamae – Le travail se fait à tour de rôle.
  • idem avec mawashi mais blocage avec la main haute de la garde kamae.
  • idem mais riposte en gyaku à la fin pour celui qui bloque. Penser au transfert du poids de corps et à la rotation des hanches sur la contre-attaque.
  • Tori jambe gauche en avant attaque chudan oi zuki – Uke en yoi dévie l’attaque en gedan barai bras gauche et enroule le bras de Tori en bloquant l’articulation du coude et en remontant à l’épaule- La main droite de Uke vient en appui sur l’épaule pour amener Tori au sol en pivotant. Penser au serpent qui s’enroule sur une branche.
Le shuto

Le shuto correspond au tranchant de la main et signifie sabre – Dans le shuto uke plusieurs étapes du mouvement peuvent être utilisées de différentes façons en self défense: blocage bien évidemment, mais aussi attaque, clé, projection. Combiné avec d’autres techniques, il offre des possibilités intéressantes.

  • Tori jambe gauche en avant attaque coup de poing bras droit – Uke en yoi dévie avec la main droite : ce qui correspond à l’armement du shuto – la main gauche va à l’oreille et frappe shuto en kokutsu dans le biceps de Tori –
  • Tori attaque coup de poing bras gauche – Uke en yoi dévie avec main droite – Tori enchaîne coup de poing bras droit – Uke riposte shuto bras gauche comme précédemment et frappe gyaku chudan. Faire ce travail de plus en plus rapidement en anticipant l’attaque de Tori.
  • Tori saisit de la main droite le poignet droit de Uke – Uke se décale sur la gauche en kokutsu et tire son bras (armement) –Uke se dégage par rotation du poignet sur le hikite et vient saisir à son tour le poignet de Tori – Dans le même temps il effectue une clé de coude avec le bras gauche (fin du shuto uke). On peut finir par une frappe.
  • Tori attaque coup de poing bras droit – Uke dégage l’attaque avec sa main droite comme précédemment et glisse le long du bras de Tori avec son bras gauche pour venir saisir la nuque de Tori – Uke riposte avec empi visage
  • idem mais avec attaque à gauche – Uke dévie l’attaque avec sa main droite – Tori enchaîne coup de poing à droite- Uke glisse le bras gauche pour venir saisir la nuque de Tori et effectue une pression afin d’amener Tori vers le bas – La main droite vient libérer la main gauche en ceinturant la tête de Tori. Uke avec le bras gauche enroule l’épaule de Tori – La main droite de Uke peut venir en appui sur l’épaule ou saisir le menton de Tori pour le dénuquer .
Bunkai

1 – Sur le dernier jodan age uke d’heian shodan

  • Tori jambe droite en avant attaque jodan oi zuki bras gauche- Uke bloque dès le départ de l’attaque age uke bras droit – la main gauche passe derrière le bras droit toujours en contact ( la position correspond à juji uke) – Uke se saisit du poignet de Tori de la main gauche (hikite) et de la main droite, il réalise une clé de coude en pivotant comme dans le kata. L’idée est d’arriver à effacer le coude rapidement dans la rotation pour se servir de la poussée naturelle de l’adversaire. (voir loi d’irimi ). Sur la clé de coude on peut amplifier la douleur, en réalisant un écrasement du muscle par une rotation du poignet.
  • idem avec attaque à droite.
  • Tori jambe gauche attaque mae geri chudan – Uke jambe gauche en avant bloque avec les 2 mains ouvertes en reculant – Tori riposte maete (coup de poing direct)

Uke remonte les bras et bloque le bras de Tori – Sur la rotation, Uke effectue la clé de coude vue in supra.

2- Sur le premier mouvement d’heian nidan (morote haiwan uke)

Le mouvement est d’abord décomposé en 2 temps.

  • Tori jambe droite en avant attaque jodan oi zuki – Uke en kokutsu dévie avec haiwan uke et frappe ura zuki même bras ( on a une sorte de mouvement circulaire).
  • Tori jambe gauche en avant attaque jodan oi zuki – Uke en kokutsu dévie avec soto uke et enchaîne tetsui chudan même bras, sans temps d’arrêt .
  • mise en commun des 2 techniques : Tori attaque oi zuki poing gauche – Uke bloque haiwan uke et frappe ura zuki – Tori enchaîne gyaku jodan- Uke dévie soto uke et frappe tetsui chudan.

Nous n’avons pas repris dans ce compte rendu les techniques réalisées par Gilbert Gruss pour illustrer certaines de ses explications. Quelques exercices identiques ayant été abordés sur les deux journées, le choix a été fait d’organiser cet article en combinant les deux stages.