STAGE KARATE JUTSU DECEMBRE 2012 [PARTIE 1]

— Avec l’aimable autorisation de Franck Faipot —

Le premier stage organisé par le Groupe karaté Jutsu à Ambérieu était articulé autour de quatre ateliers : atelier Kumité sous la direction de Serge Laurent (7ème dan Fekamt assisté de Guillaume Prost) ; atelier Kata sous la direction de Georges Durand (6ème dan Fekamt assisté de Florent Monod) ; atelier Jujitsu sous la direction de Claude Valentin (6ème dan Fekamt assisté de Françoise Curt); atelier Goshin do (self défense) sous la direction de Franck Faipot (5ème dan Fekamt assisté de Thierry Simon).

Compte tenu de la richesse du stage et de la diversité des groupes de niveau, il n’est pas possible de faire un compte-rendu exhaustif de celui-ci. Nous avons cependant privilégié l’atelier de Franck Faipot, car il fournit des pistes intéressantes pour les passages de grades (bunkai et goshin). Franck Faipot a proposé un travail axé autour du manji uké (ou manji kamaé) avec plusieurs variantes en fonction de l’attaque ( courte, moyenne et longue).
La technique est assez simple à réaliser et on la retrouve dans de nombreux kata
supérieurs : Jion, bassai dai, kanku dai…. Manji est le nom japonais du svastika
(croix) bouddhiste et hindou – La position du corps en manji uke rappelle une des branches de cette croix.

Pieds serrés : la tête regarde à gauche; armer le bras gauche à l’oreille droite puis
armer le bras droit sous l’aisselle gauche. Au moment où la tête se tourne de
l’autre côté faire manji uke en passant en kokutsu. Le bras à l’oreille bloque gedan barai, le bras sous l’aisselle monte en uchi uke jodan. Le bras droit vient à l’oreille gauche, le bras gauche vient sous l’aisselle droite. la tête se tourne de l’autre côté, refaire manji uke de l’autre côté.
En principe le bras à l’oreille passe par dessus le bras sous l’aisselle – Mais on peut faire l’inverse. Faire la technique en statique puis en avançant et en reculant.

1 – Distance moyenne

Tori jambe gauche en avant attaque jodan oi zuki . Uke en yoi esquive sur l’arrière et attrape le poignet droit de Tori de la main gauche en effectuant un jodan nagashi uke (technique brossée) . En déplaçant son centre de gravité vers le bas, et tout en gardant le contact avec le bras de l’adversaire, Il riposte rapidement dans le même temps par tetsui bras droit au niveau des côtes flottantes. En fonction de la distance on peut être obligé d’effectuer un petit saut en yori hachi.

En abaissant le bras de Tori, Uke procède rapidement à un changement de main
pour venir saisir le poignet de son adversaire de la main droite. Il cherche alors à le déstabiliser sur le côté et en profite pour se déplacer sur la droite; Uke vient
frapper et bloquer l’articulation du coude avec son bras gauche. Dans le même temps sa main droite ramène l’articulation du poignet de Tori sur l’arrière.

Franck Faipot propose une variante sur la première clé. Lors du changement de
main, Uke amène la main de Tori par dessus son épaule; En continuant le mouvement, il déséquilibre son adversaire sur l’arrière par un coup sec.

Au lieu d’immobiliser Tori par une clé, Uke prolonge l’action en glissant sous le bras de son adversaire; en tirant d’un coup sec vers le bas et en passant en position zen kutsu pour créer le vide, Uke renverse Tori et bloque le bras de celui-ci par une clé de poignet en faisant levier contre sa cuisse. Un genou vient renforcer l’immobilisation au sol en comprimant la jugulaire.

Tori : Thierry Simon – Uke : Franck Faipot

ACCÈS PARTIE 2