STAGE KARATE JUTSU DECEMBRE 2013 [ PARTIE 1 ]

ATELIER GOSHINDO [ SERGE LAURENT 7eme DAN FEKAMT ]

L’atelier démarre par un premier travail sur les chutes (ukemi). Qu’il s’agisse de chutes latérale, arrière ou avant, c’est toujours le même principe qui est appliqué : c’est la fesse qui touche en premier le sol ; cela permet d’éliminer tout heurt brutal à la réception. Au moment de l’impact les jambes et la tête sont relevées pour éviter les traumatismes ; Il est important de renvoyer l’onde de choc provoquée par la chute en frappant sèchement le sol du plat de la main tout en expirant.

1 – Saisie du poignet en vis-à-vis externe

En avançant Tori saisit fermement le poignet gauche de Uke. Serge Laurent explique que la main est considérée d’un point de vue biomécanique comme une pince dont l’ouverture se trouve à l’extrémité des doigts entre le pouce et les autres doigts. Cette ouverture constitue le point faible et donc la voie de sortie de toute saisie à la main. Ainsi, l’un des moyens les plus simples pour se dégager consiste à tirer sèchement dans le sens de l’ouverture. Cependant si l’adversaire a une saisie puissante, il faut provoquer un relâchement de celle-ci par un effet de surprise (coup à la tête ou aux membres inférieurs…)

Une fois sa main dégagée, Uke transfert son poids de corps sur le côté tout en se protégeant avec son avant bras plié. De sa main droite, il attrape le poignet de Tori en effectuant une torsion antihoraire de l’articulation et vient glisser son coude sous celui de son adversaire pour mettre son bras en hyper-extension. Tout en maintenant le bras en l’air, Uke abaisse son centre de gravité et frappe yoko empi dans les côtes.

Variante

Au lieu de se dégager, Uke vient crocheter à son tour le poignet de son adversaire et l’attaque par un haito à la jugulaire. Tout en contrôlant le bras de Tori, il s’enroule pour agripper le col de celui-ci et le déséquilibre en le basculant par-dessus sa jambe tendue en barrage (cette technique correspond à tai-otoshi). Le bol du pied est toujours en contact avec le sol afin que la jambe reste engagée loin en arrière pendant la projection.

2-Saisie du poignet en oblique interne

En avançant, Tori attrape le poignet droit de Uke. De la main gauche, Uke vient rapidement se saisir de la main de son adversaire par-dessus puis la fait pivoter dans le sens antihoraire. Tout en se libérant de l’emprise de Tori, Uke se déplace sur la droite et dans le mouvement, il le projette en renforçant la luxation avec sa main droite.

Variante

Après avoir saisi la main de Tori par-dessus comme précédemment, Uke se dégage d’un coup sec en tirant son bras droit sur l’arrière. Dans cette position, il enchaine haito à la gorge en effectuant un transfert de poids de corps tout en contrôlant le poignet droit de Tori.

Après l’atémi, Uke a la possibilité de poursuivre son action en faisant chuter Tori par fauchage de sa jambe d’appui (cette technique corrspond à O soto gari).

Commentaires : Jean-Luc Gaudet

LES CAHIERS TECHNIQUES / STAGE KARATE JUTSU DECEMBRE 2013